Rejoignez-nous !

Justice Wamfor (Tilleur): « Un privilège de retrouver le Standard de Liège »

Wamfor se réjouit d'affronter le Standard de Liège.

Wamfor se réjouit d’affronter le Standard de Liège.

Ce mercredi à 19 heures, Tilleur affrontera le Standard de Liège. Un match particulier pour Justice Wamfor, le transfuge des « Métallos », comme l’explique le club de Tilleur via communiqué:

Un titre de champion de Belgique (avec Genk 2001-2002), quinze sélections en équipe nationale du Cameroun, avec Samuel Eto’o, Rigobert Song et consorts, ça pose son homme. Pourtant, malgré une dizaine d’années passées au sein de notre élite, Justice Wamfor (34 ans en août) respire la simplicité. Il s’est coulé sans état d’âme dans cette nouvelle vie qui va l’amener à défendre les couleurs du RFC Tilleur en première provinciale liégeoise.
A l’entraînement avec le club « Métallo » depuis une dizaine de jours, Justice semble déjà faire partie des meubles. il se donne à fond à l’entrainement et se comporte en patron, n’hésitant pas à replacer un équipier, à lui prodiguer l’un ou l’autre conseil à participer dans la bonne humeur aux repas qui sont offerts à l’issue de chaque séance.
Le fait d’avoir retrouvé Alexandre Di Gregorio, son ancien équipier dans le Limbourg a sans doute joué un rôle important. Mais pas essentiel. En fait Justice Wamfor est simplement quelqu’un de jovial, humble, qui respecte tout un chacun. Mais comment est-il arrivé, ou plutôt revenu à Tilleur?

« Les contacts datent de l’année dernière. Nous étions rapidement tombés d’accord sur le projet. Puis je me suis rendu compte que j’étais lié par affiliation au club de Neerpelt en troisième provinciale anversoise. Je n’avais pas le choix. Je ne pouvais plus m’inscrire à Tilleur. »
Justice avait visité Buraufosse et le site du Bonnet où s’égayaient des centaines de jeunes. Il en a gardé un souvenir enjôlé.
« C’est vrai, je suis tombé sous le charme. J’ai donc demandé à un ami de reprendre contact avec Tilleur. Les dirigeants tenaient à savoir où j’en étais au niveau physique ». Il rit: « J’ai le sentiment qu’ils sont rassurés ».
De fait. Ce mercredi, à 19 heures, Justice Wamfor va retrouver le Standard, qu’il a affronté tant et tant de fois lorsqu’il défendait les couleurs de Genk et du Beerschot.

« Le moment est important pour le monde, c’est normal. Cependant pour moi, c’est particulier. Le Standard est un monument du football belge. Jouer contre les Rouches, même en match de préparation, c’est un moment privilégié. Franchement je me réjouis. Nous tenterons de faire bonne figure, en sachant qu’il n’y a pas photo entre les deux formations. Qu’importe, l’essentiel est que nous participions au spectacle en réjouissant les supporters des deux camps. »

Aux dernières estimations, 3.000 personnes sont attendues à Buraufosse pour y créer une ambiance festive et fraternelle. De quoi faire vibrer Justice Wamfor pour sa « première » sous la vareuse « Céleste ».